LA LETTRE           ADHERER         FAIRE UN DON        

Une soirée chez Jeff.

vendredi 26 novembre 2021

proposé par Bernard Laurent


Votre magazine complet

Une soirée chez Jeff.

Editorial de :
  Bernard Laurent
publié le : 25-11-2021 - 29min54s

Chez Jeff, le pot en terre révolutionne la campagne et le potentat monologue, un point c’est tout.




Les podcasts du mag


publié le : 25-11-2021 - 3min12s

Un point, est-ce vraiment tout ?


publié le : 25-11-2021 - 2min37s

Dans la famille des logues, Aristide demande le couillologue, l’informatologue et ses deux adjoints le mac cologue et le PC logue.


publié le : 25-11-2021 - 2min20s

Loin de chez nous, un potentat, quoi qu’impotent, se pavanait et faisait l’important,
 écrasant du regard ou bien de sa voiture
 tous ceux qui faisaient preuve d’un peu de culture.


publié le : 25-11-2021 - 4min15s

Aujourd’hui, on récolte 50 à 60 fois la semence, et toutes les terres disponibles sont mises en culture.




Une soirée chez Jeff, c’est comme une ile qu’on aborde quand le temps est maussade, quand les errements aquatiques ont perdu leur saveur, quand les routes maritimes se sont perdues dans nos espoirs et quand l’avenir s’offre à nous mais les mains pleines de vide.
Une soirée chez Jeff, on y va par amitié, pour faire plaisir à ce bourru, pour avoir chaud même en été. Pour boire un coup aussi, bien sûr.
A une soirée chez Jeff, on y goute la chaleur qui vous frissonne, qui vous mouille les yeux et qui repasse vos fripes.
Une soirée chez Jeff, c’est la découverte de contrées amicales gagnées à coup de rien, sauf de partages improbables avec des inconnus éphémères et des amis pour toujours qui colonisent votre âme pour l’habiter en conquérants.
Une soirée chez Jeff, c’est la rencontre avec sa voisine que l’on croyait connaitre, on se disait bonjour au hasard des journées. Désormais c’est au pt’it déj’ et dans l’intimité.
A une soirée chez Jeff, j’y suis allé il y a peu de temps et déjà la nostalgie me prend.
De cette soirée chez Jeff, je n’en suis pas revenu. Il y avait un artiste, sourire espiègle, gamin chenu. Et comme je vous aime bien, amis inconnus, je m’en vais vous chanter une chanson que j’y ai entendue. Allez, j’me lance !
Mais non ! C’était une blague, pour la monnaie. Le mieux c’est de retourner chez Jeff, et sous le charme de Bernard Joyet. « le gérontophile » (mp3)


Les chroniques sont aussi à lire


    Un point c’est tout.
    La monologie.
    Le pot en terre et le potentat.
    La révolution agricole.

Les fichiers sonores et les textes mis à disposition sont soumis aux règles de distribution et de partage suivantes des licences Creative Commons :

Logo Creative Commons BY NC ND
Logo Creative Commons

/BY : attribution / NC : non commercial / ND : partage dans les mêmes conditions /




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?


Votre message


Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une fois publié, pour effacer ou modifier votre message : contact@balado-gazette.fr