LA LETTRE           ADHERER         FAIRE UN DON        

émission du 4 décembre 2020

vendredi 4 décembre 2020

proposé par Bernard Laurent


Votre magazine complet

émission du 4 décembre 2020

Editorial de :
  Bernard Laurent
publié le : 04-12-2020 - 28min1s

Autour de ma chambre ou sur le Mont Lozère, je voyagerai sans problème si l’Article 24 disparait.




Les podcasts du mag


  Jean Tug Reboul
publié le : 04-12-2020 - 4min44s

A propos de Voyage autour de ma Chambre de Xavier de Maistre


  Roland Frezza
publié le : 04-12-2020 - 4min58s

Il est des Articles qu’il faut lire et comprendre


  Marc Dubois
publié le : 04-12-2020 - 4min47s

Les images sonores d’un auteur photographe


Aux dernières nouvelles, nous aurons un vaccin anti Covid à Noël, ou juste après. Mais pas pour tous !

D’abord pour les vieux et les plus fragiles, ensuite pour le reste de la population et il faudra attendre probablement plusieurs mois avant que tout le monde soit vacciné.
Tout le monde ? Sauf ceux qui ne voudront pas puisque cette vaccination n’est pas obligatoire.
Ce vaccin, c’est une première dans l’histoire des sciences et de la thérapeutique à beaucoup d’égards, mais surtout parce qu’il aura fallu moins d’un an pour le mettre au point avant sa mise sur le marché, alors qu’habituellement, c’est plutôt autour de dix ans.
En attendant que ce vaccin soit efficace, et il le sera à 80, 90% probablement, le raccourcissement énorme de sa mise au point soulève bien des questions quant au sérieux de son élaboration - toutes les phases habituellement requises pour fabriquer ce médicament ont-elles été respectées ? Les tests ont-ils été pratiqués sur des échantillons suffisamment fiables ? Quels sont les effets secondaires, etc ? - des interrogations légitimes que tout citoyen est en droit de se poser.
Mais alors, quoi faire ? Les vaccins étant disponibles et gratuits, allons-nous attendre et attendre quoi ?
Attendre que son voisin soit vacciné et observer s’il a ou non des effets secondaires ? Mais si le voisin a la même attitude, on voit bien dans quelle absurdité on va se trouver. J’exclus le fait qu’il faille attendre que tous les vieux des Ehpad soient vaccinés pour compter les survivants et ensuite prendre sa décision. 
En réalité nul ne sait à l’heure actuelle et avec certitude quelle sera l’efficacité de cette vaccination ni quels en seront les effets négatifs à court, moyen ou long terme, et s’il y en aura !
Si nous continuons à ne rien faire contre cette pandémie, et la vaccination est la seule arme thérapeutique actuellement disponible, nous sommes collectivement condamnés à un confinement chronique dont on est sûr, par contre, des effets secondaires en terme de santé mentale pour toute la population, sans parler des désastres économiques déjà bien avancés.
Je ne parlerai pas bien sûr des malades, des handicapés et des morts.
Pour ma part je me ferai vacciner dès que possible pour me protéger, certes, mais aussi pour protéger les gens que je côtoie, volontairement ou pas. Se faire vacciner est désormais un acte de générosité, d’altruisme et de citoyenneté. Il ne faut pas que l’Autre soit malade si Je veux rester en bonne santé.
J’ajouterai que vis à vis de nos proches, c’est un acte d’affection et d’amour.

Bernard LAURENT


Les chroniques sont aussi à lire


    Le Miroir
    Article(s)
    Marc Dubois et le Mont Lozère

Les fichiers sonores et les textes mis à disposition sont soumis aux règles de distribution et de partage suivantes des licences Creative Commons :

Logo Creative Commons BY NC ND
Logo Creative Commons

/BY : attribution / NC : non commercial / ND : partage dans les mêmes conditions /




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?


Votre message


Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une fois publié, pour effacer ou modifier votre message : contact@balado-gazette.fr