LA LETTRE           ADHERER         FAIRE UN DON        

Je vais aller au bout de mes engagements et dire aux gens que j’aime que je les aime.

vendredi 24 septembre 2021

proposé par Bernard Laurent


Votre magazine complet

émission du 24/09/21

Editorial de :
  Bernard Laurent
publié le : 23-09-2021 - 35min15s

La professionnelle de la dorure prend des bains de mer.




Les podcasts du mag


  Hervé Richou
publié le : 23-09-2021 - 4min8s

Aristide croyait qu’au cinéma on mourait pour de faux. Ce soir, il ne sait plus très bien.


  Jeff
publié le : 24-09-2021 - 2min3s

Chanter les louanges des tenants d’un art discret, rare, et rendre honneur au métier d’encadreurs doreurs.


  Isabelle Maillard   Bernard Laurent
publié le : 23-09-2021 - 9min1s

1721, la Peste décime la Provence. Le confinement s’impose. Les contrevenants risquaient beaucoup plus que 135€.


Editorial du 24/09/21

Bonjour à tous zé à toutes. Nous sommes le 24 septembre 2021 et merci d’être à l’heure à notre rendez-vous hebdomadaire.

Chaque vendredi, je fais la liste de ce qu’il me reste à faire pour la semaine suivante :

  1. Déclarer la guerre à l’Australie
  2. Me préparer au « Grand Remplacement », n’importe quoi !
  3. Me demander si Yannick est plus « vert » que Sandrine
  4. Préférer le Président des Hauts à la Présidente de l’Ile, de France
  5. Spéculer sur le vignoble finlandais vu le réchauffement climatique
  6. Réparer ou pas les Centrales Nucléaires et quoi mettre à la place
  7. Aller voter au deuxième tour des prochaines présidentielles
  8. Dire et redire qu’en France, on ne vit pas sous une dictature

La liste des commissions n’est pas exhaustive. De toute façon, et comme à chaque fois, je vais l’oublier sur la table de la cuisine et me retrouver au milieu des rayons d’abondance, perdu, hésitant et amnésique des engagements que je m’étais pourtant promis d’honorer.
Tiens par exemple, je me suis toujours dit que je devais faire du sport et ça y est, je vais en faire, quand j’aurai acquis une bonne paire de chaussure, mais pour ça il faut que j’aille dans un magasin ad hoc, mais lequel choisir, et puis faut que je prenne ma voiture et que je trouve où me garer et que une fois devant le rayon des Nyke, Reebok et autres baskets, que j’oublie qu’ils sont fabriqués au Bengladesh ou au Vietnam par des enfants qui feraient mieux d’aller à l’école.
Bon, mais faudrait que les dirigeants de ces pays en fabriquent des écoles, et que les parents aient assez d’argent pour les y envoyer.

C’était juste un exemple. Revenons à mes engagements. Je vais désormais dire ce que je vais faire et faire ce que j’ai dit : ce n’est peut-être qu’un slogan et rien de plus, pourtant je vais le mettre en application et pas plus tard que tout de suite.

Je vous annonce un Culture 5, Saison 2, Episode de la même couleur.
Au menu, il y aura
 du Hervé Richou (extrait)
 du Jean François Rechner (extrait)
 du Dominique Scandella (extrait)
 et en bonus, de l’Isabelle Maillard avec qui nous vous lirons un texte d’actualité puisqu’il date de 1721 (extrait).

Et puisque vous êtes sympa, je vais aller au bout de mes engagements et dire aux gens que j’aime que je les aime.
La preuve : Louis Chedid.

Bernard LAURENT

Bonus : un document à deux voix toujours d’actualité.

Les Instructions de Louis XV pour gérer l’épidémie de peste à Marseille.
Une écoute passionnante pour comparer ses Instructions avec les divers décrets de 2021 pour lutter contre la Covid-19.
.


Les chroniques sont aussi à lire


    Demain ne meurt jamais.
    La doreuse.
    L’occident ou le désir de rivage.
    Document original sur les Instructions sanitaires lors de la peste de 1721 à Marseille.

Les fichiers sonores et les textes mis à disposition sont soumis aux règles de distribution et de partage suivantes des licences Creative Commons :

Logo Creative Commons BY NC ND
Logo Creative Commons

/BY : attribution / NC : non commercial / ND : partage dans les mêmes conditions /




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?


Votre message


Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une fois publié, pour effacer ou modifier votre message : contact@balado-gazette.fr