Connexion             la lettre             ADHERER             FAIRE UN DON            

émission du 9 avril 2021

vendredi 9 avril 2021

proposée par Bernard Laurent



émission du 9 avril 2021

Bernard LAURENT
publié le : 09-04-2021 - 30min1s

A propos d’un cluster ecclésiastique. Dixit une paroissienne : ce n’est pas une question de désobéissance mais une question de foi.



Georges.

Hervé RICHOU
publié le : 09-04-2021 - 4min3s

Il avait une bonne tête de jardinier. Et comme tous les jardiniers, il aimait les vers. La moustache épaisse, la voix rocailleuse, le pantalon côtes de velours et un pullover aux torsades élimées. Ne manquait qu’une paire de sabots dont il avait pourtant chaussé Hélène.



Sauver la planète.

Jeff
publié le : 09-04-2021 - 4min33s

La planète s’en fiche. Nous vivons sur sa croûte. Elle se fout de l’homme qui triche, hausse les pôles, continue sa route. Pour elle, son but, toujours pareil,
reste son ellipse autour du soleil.


Les chroniques sont aussi à lire

    Georges.
    Sauver la planète.

Le 5 avril dernier, dans le journal de 13h sur France 2, à l’occasion d’un reportage sur une messe de Pâques célébrée dans l’Eglise St Eugène Ste Cécile, la veille à Paris (disponible en replay sur le site de France 2), on a pu entendre ceci :
(mp3)
C’est une paroissienne qui s’exprime au sortir de la cérémonie. Ma première réaction fut de rire devant tant d’obscurantisme bêta pas drôle du tout et très vite, c’est ce deuxième sentiment qui m’a envahit. C’était vraiment pas drôle !
Je jetterai un voile pudique sur son refus de porter le masque… des fois que dieu ne la reconnaisse pas. C’est vrai qu’à son âge et VU l’état du monde, le divin ne doit plus voir grand chose de nos malheurs. Passons !
Je ne m’étendrai pas non plus sur les hosties englouties à pleines mains, malgré les « linges hygiéniques ». La main de dieu ne peut être contaminée, c’est bien connu.
Pas un mot enfin sur les chants et les embrassades baveuses, quand on a la foi on est au-delà de la virologie. (allez écouter le replay en entier, ça vaut son pesant de guano frais).
Non, ce qui m’a heurté, et je ne dois pas être le seul, c’est notre grenouille de bénitier qui déclare : « ce n’est pas une question de désobéissance, c’est une question de notre foi ». C’est une phrase mal construite mais simple et hautement significative.
Et bien, il y a dans notre société des gens pour dire, en toute sincérité que l’on peut désobéir si ce qui est imposé par la loi commune est contraire à nos croyances, à notre foi. Et il y a dans notre société des lieux où on peut désobéir en groupe sous la bénédiction d’une hiérarchie complice et mettre en danger de la vie d’autrui… dans le contexte pandémique actuel.
Mais j’entends déjà vos réactions, auditeurs attentifs : « oncle Bernard, tu pratiques l’amalgame ! » Soit. Le clergé « officiel » s’est en effet « officiellement » désolidarisé de ces intégristes shootés à l’encens et à l’hostie contaminée. Soit.
Mais vous répondrai, auditeurs toujours attentif, cette histoire d’amalgame, ne l’avais-je point déjà ouïe à propos des djihadistes qu’il ne fallait pas amalgamer avec tous les musulmans et on a bien fait ? Hmm ?
Mais revenons à notre illuminée de paroissienne. Revendiquer la désobéissance civile au nom de dieu ? Nom de Dieu, heureusement qu’elle n’était pas armée ni adepte du supplice de la baignoire.
Ouf, y’a que des bénitiers dans la maison de dieu.
Ite Missa Est ! Deo Gracias !

Bernard LAURENT



0 | 10 | 20

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.