Connexion             la lettre             ADHERER             FAIRE UN DON            

émission du 23 avril 2021

vendredi 23 avril 2021

proposée par Bernard Laurent


émission du 23 avril 2021


publié le : 23-04-2021 - 30min1s

Du conte pour enfant à la case prison, de la fable revisitée à la voix de Gabriela, il n’y a que le temps de Culture 5.



Editorial du 23 avril 2021.


publié le : 23-04-2021 - 4min20s

Bruno, Basile et Pitchoun sont des Pieds Nickelés, mais en pire.



La fable Les Grenouilles qui demandent un Roi, revue et corrigée.


Jeff
publié le : 23-04-2021 - 4min54s

Quand la colère de Jeff a du talent, les tenants de la Start Up Nation vont aux abris.



La voix de Gabriela est son instrument de vie. Episode 3.


Gabriela Barrenechea
publié le : 23-04-2021 - 4min14s

Après la découverte de la voix de l’enfance et après les apprentissages, Gabriela nous parle de sa vie d’artiste lyrique.



Les Voix.


Hervé RICHOU
publié le : 23-04-2021 - 3min26s

La Voix de l’homme par Hervé Richou et La Voix des femmes par Diane Bousquet.



Les chroniques sont aussi à lire

    La fable Les Grenouilles qui demandent un Roi, revue et corrigée.
    Les Voix.

Bonjour les enfants ! je vais vous raconter l’histoire de Bruno, Basile et Pitchoun !

Bruno, Basile et Pitchoune avaient noué leur amitié sur les réseaux sociaux. Un beau matin d’avril, au volant de leur camionnette, ils prirent la route de la montagne.
Le vent, encore frisquet, transportait les senteurs discrètes d’un printemps qui traînait encore en hiver.
 Et dire qu’on vient tous les trois des quatre coins de l’hexagone ! soupira celui de nos compères qui était le moins bon en géométrie. Et qu’en plus on est bien d’accord pour être contre ce qui est pour et pour ce qui est contre !
Mais il ne précisa pas de quoi.
En guise de commentaire devant cette pensée fulgurante, les deux autres se contentèrent de vérifier la présence de leur couteau suisse dans la poche de leur treillis.
Nos trois mousquetaires, qui ignoraient tout d’Alexandre Dumas, se rendirent au village des Poulières qui est situé dans la vallée du Neuné, un affluent de la Vologne, comme « On » leur avait dit. « C’est facile à trouver, y’a qu’à suivre les corbeaux. »

A quelque distance de là, ils firent un arrêt pour revêtir leurs déguisements. En quelques minutes se fut fait.
Et c’est dans leurs nouveaux costumes d’employés des services sociaux qu’ils se présentèrent au domicile de la grand mère.

Ils avaient une mission, avec L.I.M.A comme nom de code. « On » leur avait ordonné de soustraire une enfant des griffes de son aïeule afin de la remettre à sa maman éplorée. De la vieille, « On » disait qu’elle était la cheffe d’un réseau pédo criminel et satanique, et « On » leur avait ordonné de conduire la gamine et sa maman enfin réunies jusqu’en Russie, la terre natale de Prokovief.
« On » leur avait en outre affirmé qu’en ce pays de liberté, et grâce à un coup d’état populaire, les gens ne payaient pas d’impôts, ne portaient pas de masques, et n’avaient pas la 5G.
 Mais pourquoi ils ont pas la 5G, Oncle Bernard ?
 Tout simplement parce qu’ils ne sont pas vaccinés.

Et alors qu’est-ce qu’ils ont fait Bruno, Basile et Pitchoun ?
Et bien ils allèrent au bout de la mission et ils enlevèrent la gamine sous les yeux de la Grand Mère.

Chemin faisant, ils firent une halte en Suisse, la patrie des banques et des oligarques ex soviétiques, mais aussi de quelques citoyens honnêtes. Et comme « On » ne leur avait pas donné ce dernier détail, et ils se firent coffrés.

Et la petite fille ?
Elle retourna chez sa grand-mère pour finir ses tartines car, pour se faire bien voir, Bruno, Basile et Pitchoun avaient apporté un petit pot de beurre, bien entendu !

 Mais Oncle Bernard, qui c’est ce « On » dont tu nous caches le blase ?
 « On » s’appelle Rémy Daillet, il est un ancien cadre du Modem, il est recherché par Interpol et très courageusement il se planque en Malaisie ! Et à sa place, je me ferais du soucis.

Bernard LAURENT




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.