émission du 2 octobre 2020

vendredi 2 octobre 2020

proposée par Bernard Laurent

L’émission du 2 octobre

publié le : 02-10-2020 - 30min3s

L’écume et la vague par Bernard Laurent


PoPoPoPo

Hervé Richou
publié le : 02-10-2020 - 4min59s

PoPoPoPoPolice ou le rappel à la loi


Virus

Jean Tug Reboul
publié le : 02-10-2020 - 4min57s

Depuis la nuit des temps le virus se confond avec la vie.


TZCLD

Soizick Manach
publié le : 02-10-2020 - 4min43s

Un espoir en matière de politique publique : les Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée



Editorial

Le 2 septembre dernier s’est ouvert le procès de 14 individus impliqués dans les attentats de janvier 2015. Lire à ce sujet l’excellent papier signé Tahar Ben Jelloun publié dans le journal Le Point.

Depuis l’ouverture de ce procès, un prétendu pakistanais à l’âge incertain a blessé gravement deux journalistes d’une société de production audio visuelle, à l’arme blanche. Ça se passait où ? Dans l’entrée de l’immeuble qui abritait les locaux de Charlie Hebdo. Ce justicier de dieu voulait parait-il punir encore une fois Charlie pour avoir blasphémé en republiant les fameuses caricatures de Mahomet. Je passerai sur l’amateurisme morbide de ce terroriste qui était bien le seul à ignorer que depuis 5 ans la rédaction du journal satyrique avait déménagé dans un bunker quelque part en région parisienne.

A donc, ce triste sire, à la remorque des fondamentalistes, estimait que les dessinateurs de Charlie avaient blasphémé et qu’il fallait donc les punir à coup de hachoir avant de les faire bruler. Il avait du white-spirit dans son sac. Résultat : il a blessé deux journalistes qui étaient en pause clope sur le trottoir. C’est vrai qu’on lui avait dit que fumer nuit gravement à la santé.
Tu blasphèmes donc je te tue !

Eh ! Ducon, en France c’est interdit de faire justice soi-même. De plus, le blasphème n’est pas interdit, vu qu’il n’est pas mentionné dans le code pénal . Ah oui, blasphémer ça veut dire « offenser une religion ». Mais ce n’est pas puni par la loi et Charlie, comme tout le monde a le droit de tourner en dérision ta religion, la mienne et même de se moquer de ceux qui ne croient ni à dieu ni à diable.
Et tu sais ce qui permet de faire tout ça ? C’est la laïcité !

C’est inscrit dans la loi, depuis 1905. En gros, tu as le droit de croire ce que tu veux ou de ne pas croire si tu n’as pas la fibre transcendantale, mais pour ce qui est du vivre ensemble, sache qu’aucune religion n’est au-dessus de la loi.
C’est ça la laïcité.

Elle nous rassure, elle nous protège et elle nous libère. Tu n’as pas du être rassuré dans ta vie, ni protégé non plus. Quant à ta libération ce n’est pas pour demain.
Revenons rue Appert, Paris XIe arrondissement, tu as agressé deux journalistes à une adresse symbolique où il y a plus de cinq ans des copains à toi avaient tué la rédaction d’un journal . Les morts ne s’expriment pas et de ce point de vue les frères Kouachi ont gagné mais là où ils ont tout faux c’est que on ne tue pas une liberté fut-elle d’expression. C’est même interdit de la brimer : loi du 29 juillet 1881.
Il faut se renseigner avant de faire des grosses bêtises !

Il t’a manqué aussi autre chose dans ton éducation, si chaotique qu’elle ait pu être, c’est la notion d’humanisme. Tu auras assez de temps derrière les barreaux pour lire au moins l’article 1 de la déclaration Universelle des droits de l’Homme, c’était le 10 décembre 1948 :

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

J’espère que dans la prison où tu vas vivre longtemps, mais où on ne te coupera pas la tête, puisqu’en France il est interdit d’ôter la vie même aux plus grands criminels, dans ta geôle tu pourras écouter Culture 5. Tu comprendras peut-être ce que sont la Laïcité, la Liberté de la presse et l’Humanisme .
N’oublie pas l’humour mais dans ton cas ça ne va pas être facile !

Bernard Laurent