Marcel Djondo

lundi 4 novembre 2019

proposé par Bernard Laurent




MP3 - 47.4 Mo

Marcel est cofondateur de la compagnie Gakokoé.

Comédien, conteur, metteur en scène et formateur, Marcel DJONDO est né dans une famille de prêtres et prêtresses vodou au Togo et a vécu une partie de son enfance au Bénin. Enfant, il passe des heures à écouter les petites histoires des séances de divination Fa. Cette passion du verbe le conduit plus tard à intégrer plusieurs compagnies de théâtre à Lomé. Il entamera alors un travail de recherche sur le conte africain porté à la scène. Parallèlement, il est retenu dans la Troupe du Centre Culturel Français de Lomé avec laquelle il explore le répertoire du théâtre occidental :

– Les Fourberies de Scapin, de Molière 1986 (rôle de Sylvestre)
– Ruy Blas, de Victor Hugo 1985 (rôle du marquis del Basto)
– Le Bourgeois Gentilhomme, de Molière 1984 (rôle du Maître tailleur)
– Caligula, de A. Camus 1982 (rôle d’un poète)
– Chemins de croix de et mise en scène par K. Alem 1992
– La saga des rois de K. Alem et mise en scène par G. Noussouglo, 1993

Aujourd’hui, Marcel Djondo est comédien, conteur et l’un des responsables de certains projets artistiques de la compagnie Gakokoé avec laquelle il a ouvert un grand chantier depuis l’année 2002 : comment raconter notre vie d’aujourd’hui. Dans ce chantier, Mohamed Guellati le met en scène en 2004 dans Les contes africains d’aujourd’hui qui fut remarqué au Festival Off d’Avignon en 2005. En 2006, son spectacle Contes de vies ordinaires est consacré Lauréat du Grand Prix de l’Initiative Sociale et Culturelle aux BIS à Nantes. Depuis 2007, il organise chaque année dans le Pays de Montbéliard et le Territoire de Belfort, La Fête Mondiale du Conte, un grand rendez-vous des amateurs d’histoires et de dépaysement. Avec la compagnie Gakokoé, il s’investit dans un travail de fond avec les habitants des quartiers difficiles du Pays de Montbéliard. Les projets mémoriels se suivent et tissent indéniablement un lien social entre les différentes couches de la population. Ses derniers spectacles Contes de vies ordinaires et Contes africains d’aujourd’hui ont été écrits à partir d’une collecte de paroles d’habitants.

– Pôv’ Père Noël de Patrick Voitot 2012, 2010 mise en scène Marcel Djondo et Patrick Voitot
– Old man river (création) 2010 mise en scène Marcel Djondo et Patrick Voitot
– Les sources de la République (création) 2010 2010 mise en scène Marcel Djondo et Patrick Voitot
– Far West le Bon (création) 2010 mise en scène Marcel Djondo et Patrick Voitot
– Contes de vies ordinaires (création) 2005, mise en scène Patrick Voitot, Grand Prix de l’Initiative Sociale et Culturelle aux BIS de Nantes 2006
– Les contes africains d’aujourd’hui (création) 2004, mise en scène Mohamed Guellati
– Bajka – Contes polonais 2004, mise en scène Patrick Voitot
– Trouvez la bête (création), septembre 2003
– Tête de Tri (création), avril 2001, mise en scène Marcel Djondo
– Les Contes africains de Franche-Comté d’Anne-Marie Djondo, novembre 2000, mise en scène Marcel Djondo
– La Réception (création), théâtre à domicile octobre 2000, mise en scène Marcel Djondo
– L’ours ou Tchekhov l’Africain de A. Tchekhov, 1999, mise en scène Marcel Djondo
– Vous aimez le gibier ? De Françoise Barret, 1999, mise en scène Marcel Djondo
– Tout petit d’après un texte de Enzo Cormann, 1998, mise en scène Marcel Djondo
– Chant d’exils de Claude Prin 1997, mise en scène Marcel Djondo

Avec son riche répertoire de contes, Marcel sillonne toute la France et la Suisse pour partager la chaleur des veillées de contes de son pays natal. Son spectacle Les contes de Marcel est en tournée depuis 1995 jusqu’aujourd’hui.

On trouve dans les contes de Marcel DJONDO la chaleur, la verve, l’éloquence et l’humour des séances de divination Fa. Ce sont des contes des origines, mais aussi des contes qui disent et chantent l’amour, l’amitié, la vie… toujours en regard de notre quotidien.

Parallèlement à la compagnie Gakokoé, Marcel travaille avec de grands créateurs de contes urbains tels que L’Illustre Famille Burattini, Michel Crespin et le Théâtre de l’Unité. Fortement inspiré par cette dernière, il cultive un contact franc et parfois intimiste avec son public, d’où des spectacles dans des appartements, des caves ou autres lieux incongrus :

Théâtre de l’UNITE (mise en scène Jacques LIVCHINE et Hervée de LAFOND)

Tournée en France, suisse, Allemagne, Liban, Syrie, Canada, Togo, Royaume Uni